jeudi 27 août 2020

Bilan du mois de juillet 2020 !

 



Coucou les boutchous !


Un mois passé à la vitesse de l'éclair, pourquoi les vacances essaient de rivaliser avec bip bip le coyote ? J'suis pas d'acc, gardez la vitesse escargot svp. 


En juillet (enfin, fin juin, mais comme j'ai oublié d'en parler dans le dernier bilan, je le fais ici (ma vie peut se résumer à des boulettes de tête en l'air ou de procrastination, choisissez votre goût)), j'ai organisé un p'tit concours pour fêter les 6 ans du blog (le bébé grandit wahhhhh... Qui aurait dit qu'il prendrait de l'âge comme ça). Les gagnantes ont été contactées, encore un grand merchiii pour vos participations et avec grand plaisir pour vous gâter une prochaine fois !! 



Ce mois a commencé sur une danse salsa-tectonique-rock-acrobatique (j'me suis arrêtée au sautillement sur place et déhanché du popotin, faut pas pousser mémé dans les orties nan plus, sorry de vous décevoir) car j'ai eu... MON CODE !!!!! Et ouiii, ce test digne du CAPES a été remporté avec succès (ma mère a tellement confiance en moi qu'elle a vérifié le mail pour savoir si ce n'était pas une arnaque ou un faux, on adore😑 (2 jours avant, je faisais encore 8 fautes, ça peut peut-être se comprendre...)) ! Plus que le permis et j'aurai accompli un truc d'adulte lol.



J'ai profité pour revoir des ami(e)s et passer plein de bons moments à Lyon ! Je n'ai jamais autant mangé je crois entre les restaus (si vous venez à Lyon, n'hésitez pas à découvrir Food traboule, on choisit son plat que l'on va ensuite commander au comptoir correspondant : y'a pleiiiin de choix, ce n'est pas trop cher et délicieuxxxx ! Pour une party crêpes, gaufres, fondue au chocolat, milkshake, thé, gourmandises, Ikone est the reference, le cadre est tout miiignon, tout fait envie et leur chocolat, omg, une tuerie !!!) et les glaces (cookies et fruits rouges de chez Nardone, j'en salive rien que d'y écrire-penser) ! Puis on n'oublie pas le cocktail malibu ananas (ça sent l'étéééééé). 



J'suis allée voir l'exposition Genesis de Sebastiao Salgado (à La Sucrière, toujours à Lyon ihi) et qu'est-ce que les photos étaient magnifiques ! Toutes en noir et blanc, un charme et une qualité de dingue ! On ne pouvait pas les capturer, mais vous pouvez en voir quelques unes sur le site internet ICI, puis je vous en mets une juste ci-dessous (:


Parc national de Kafue, Zambie. 2010. Sebastiao Salgado


J'vous mets quelques informations intéressantes dispo sur le site de l'exposition car je trouve ça génial et important que des gens se mobilisent ainsi pour notre Mère Terre !

"L’exposition Genesis présente le résultat de son expédition épique de 8 ans et invite à la découverte des montagnes, déserts et océans, animaux et peuples qui ont jusqu’ici échappé à l’empreinte de la société moderne. L’expérience artistique est intense, mais également émouvante par son engagement pour notre planète et sa préservation." 
 
« En plus d’être une ode à la nature, Genesis est aussi un appel aux armes », de Lélia Wanick Salgado et Sebastiao Salgado.

 

"L’exposition présente également un espace dédié à l’Instituto Terra, l’ONG créée par Lélia Wanick Salgado et Sebastião Salgado qui voulaient réaliser un rêve : faire renaître la belle forêt qui recouvrait, il y a plus de soixante ans, les terres de la ferme Bulcão, propriété familiale de Sebastião près de la petite ville de Aimores dans l’état de Minas Gerais."

 

« Notre organisation à but non lucratif, l’Instituto Terra, a planté en 20 ans 2,7 millions d’arbres appartenant à plus de 300 espèces endémiques. Nous avons ainsi recouvert d’une végétation luxuriante des collines qui étaient arides et nues. Le retour de ce microclimat tropical a attiré des oiseaux et des animaux qu’on n’y avait pas observés depuis plusieurs décennies »de Lélia Wanick Salgado et Sebastiao Salgado.

Il y avait des photos montrant le "avant" le plantage d'arbres, et 20 ans après... Et bah je peux vous dire que c'est impressionnant ! La zone était déserte, sans verdure,  jonchée de cailloux, et quelques années après avoir planté des arbres, la zone est devenue une forêt fourmillant de vie, faune et flore s'épanouissant comme un lézard bronzant au Soleil...
 


A la fin du mois, j'ai déménagé mes affaires de Lyon (pincement au coeur) pour les ramener dans la cambrousse, dans mon village de campagne où y'a plus de champs que de maisons lol, en attendant de leur faire découvrir Aix-en-Provence ihi ! Les recherches d'appart ont donc commencé... C'est merveilleux de devoir appeler dix mille gens quand on n'aime pas ça, du pur bonheur aha (en vrai ça va, y'a pire, genre comme sentir une moche araignée noire marcher sur son bras alors qu'on est posé au calme dans son lit hum (on dit merciiii qui pour cette belle image ?!! C'était cado, avec plaiiisir))...



J'ai watché quelques films plutôt chouettes comme : 
  • Le cercle des poètes disparus : COUP DE COEUR, j'ai adoré l'histoire et les personnages !! Le professeur de lettres apporte à ses élèves une nouvelle manière de voir la vie, une véritable bouffée d'air et de liberté grâce à son originale manière d'enseigner, à son amour pour les mots ! Par contre, la fin est déchirante, snif snif... 
  • L'incroyable histoire de facteur cheval : d'après une étonnante et triste histoire vraie, je ne connaissais pas du tout et bien envie de voir ce fameux Palais idéal en vrai ! Un film très émouvant que je recommande vivement !! 
  • Lou : adapté de la fabuleuse BD de Julien Neel, je l'ai regardé sur un coup de tête et j'ai bien aimé ! On retrouve l'ambiance de la BD, les personnages et certaines situations sont drôles, après on dirait qu'il y a souvent des p'tites gênes... Si vous cherchez un film cool, sans prise de tête et rempli de bonnes vibes, n'hésitez pas ! La dernière chanson est accompagnée d'une choré très fun en plus !!

Sinon, j'ai regardé une nouvelle fois : 
  • Inception : un film que j'ai encore plus apprécié lors de ce deuxième visionnage car je connaissais déjà l'intrigue (y'avait des p'tits trucs que j'avais oublié quand même), mais cela m'a permis de m'axer sur la manière dont l'histoire était contée et j'ai été moins perdue que lors de la première fois. Faut pas essayer de faire autre chose devant ce film, les neurones ont intérêt à boucler leur ceinture...
  • J'ai fait découvrir à ma meilleure amie Le château ambulant et Your Name, deux énormes coups de coeur ! J'ai encore plus aimé Le château ambulant que lors de mon premier visionnage. Puis Your Name déverse un flot d'émotions, on passe du rire aux larmes, les personnages sont MÉGA attachants, puis les dessins sont d'une beauté... à couper le souffle ! 


Au niveau des séries Netflix, j'ai regardé : 
  • La saison 1 de Snowpiercer. J'ai aimé, mais sans plus. Je ne me suis pas attachée de ouf aux personnages (quand même 2, 3 ; mais ça fait mal de voir ceux qu'on aime rejoindre le ciel (ou les entrailles de la Terre)... Je regarderai la suite par curiosité, mais voilà. J'sais pas pourquoi je n'ai pas plus accroché que cela, surtout que le film m'avait bien plu...
  • La première saison de Warrior nun qui est très sympa, j'ai regardé en moins de 2 jours tous les épisodes je crois ! L'intrigue est prenante et j'ai bien aimé les personnages (hâte que certains se dévoilent encore plus !). Y'en a qui retournent leur veste, j'étais en mode : nannnnn pas possible... Le mélange entre magie, technologie, religion, femmes badass est vraiment kiffant ! 
  • J'ai eu un véritable coup de coeur pour After Life ! Les thèmes (deuil, perte d'un être aimé, suicide, séparation, amour) sont abordés à travers un protagoniste sarcastique et triste, rempli de douleur... Mais il drôle, très touchant et attachant (même s'il était insupportable dans les premiers épisodes car il déversait son mal être sur les autres), j'ai hâte de voir la saison 3 ! 



Pour passer aux bouquins, j'ai lu : 8 livres + terminé la saison 1 d'un webtoon (mon webtoon préférééééééé qui est... réponse juste en dessous ihi (gros suspens)) ! C'est chouette car je n'ai pas eu de mauvaise lecture ou de déception (c'est ça d'avoir des toutous, ils transmettent leur bon flaire).





La rafale de coups de coeur !


LORE OLYMPUS, de Rachel Smythe, aka MON OXYGÈNE, MON SANG, LA GLACE AUX COOKIES (un de mes parfums préférés), j'pense que vous avez compris à quel point ce webtoon est une PÉPITE (Mathilde va venir fangirler et propagander avec moi <3) ! Kore et Hadès sont mes bébés d'amour, y'a plein de thèmes abordés (et pas toujours faciles ou joyeux), c'est écrit avec bienveillance et intelligence, les dessins sont À TOMBER et si l'on peut avoir les larmes aux yeux, on peut aussi se taper de bonnes barres ! A consommer SANS modération !!! 




    

Je continue dans ma lecture de The Promised Neverland que j'adore toujours autant ! J'ai terminé un arc (une sorte de partie, de cycle on va dire) qui était top, on en apprend plus sur les monstres, les enfants sont toujours aussi épatants, intelligents et vifs (d'esprit comme d'action), les dessins sont d'une qualité et précision dingue ! Il y a toujours des révélations qui m'étonnent, je suis surprise d'être autant surprise (éhé, je vous emmêle pas trop les pinceaux ? Toujours avec moi ?), plus qu'à continuer aloooors (en disant adieu à la carte bleue) !...





J'ai pris une sacré claque avec Le Quatrième Mur, de Sorj Chalandon ! Je ne pensais pas que ce serait aussi engagé, qu'il y aurait des scènes de guerre aussi dures et horribles (et loin de s'éloigner de la réalité puisque l'auteur était reporter et a vu ces horreurs de ses propres yeux)... L'écriture est incroyable, les phrases sont remplies d'émotions ! Les mots sont choisis avec soin, chaque personnage possède sa personnalité, est amené avec finesse sur le devant de la scène. Le cadre historique et militant n'est pas synonyme de bisounours, c'est fort et fait réfléchir.




Au début, j'avais mis ces deux livres en "presque coup de coeur", sauf qu'en y réfléchissant, j'ai vraiment-trop adoré de ma maman (je l'aime jusqu'aux étoiles ma maman (instant hamster-aux-bajoues-remplies-de-graines-(j'suis allée chercher sur l'internet d'Ecosia (c'est important de penser à la nature car si nature meurt, humains (= nous = toi qui lit ça être compris dans le lot) mourront aussi (et même si j'ai un crushinou sur Lucifer (Lulu pour les intimes), j'ai pas très envie de faire chambre avec lui pour le moment (s'il lit ça, rip ma vie, heureusement qu'y a pas la wifi dans son palais souterrain (on dirait que je parle d'un vieux parking gris tout moche qui pue les wc public)))) ce que mangeaient ces p'tits trucs pacekue j'étais pas shûre (j'allais mettre des carottes, mais vu comme ils sont nains, pas possible qu'ils gobent ça quoi))-trow-kawaiii-bonsoir)), les voici donc à la suite de mes "coups de coeur 0% hésitation". J'peux inventer une seconde sous-catégorie : "Les deux petiots coups de coeur", ça vous va ? (Si vous avez compris mon charabia, bravo ("en ce jour, nous (moi et moi-même) avons l'honneur de vous sacrez Chevalier du blog "Un univers de livres"), même moi je me suis auto-perdue en route (l'odeur des wc public m'a rendue kaput)).




Le lièvre de Vatanen, d'Arto Paasilinna, est une très belle découverte ! Les péripéties sont wtf (what-the-fuck (censure, censure, expression-pas-belle)), mais tellement bien racontées ! C'est comme si c'était naturel, du coup ça passe tout seul comme une lettre à la poste (le contraire plutôt car vu le service offert par la poste... ça laisse à désirer). On n'a pas un accès direct aux émotions des personnages, mais leurs actions et paroles, dialogues suffisent à offrir une histoire originale et prenante !



Sirius, de Stéphane Servant, est une jolie ode aux animaux et à la nature ! Dans un univers post apocalyptique, on va suivre une soeur et un frère en fuite route pour La Montagne. En chemin, ils croisent des animaux et humains, certains sympas (surtout les premiers), d'autres moins (surtout les bipèdes)... J'ai été captivée, j'ai adoré ! L'écriture est magnifique, c'était une superbe LC en compagnie de Plouf, que demandez de mieux ?!




Les excellentes lectures !



Soie, d'Alessandro Baricco, a été une courte lecture dépaysante et intéressante ! Le style langoureux amène parfois des répétitions créant une sorte de comique-subtile, ce n'est pas flagrant, mais lorsque le protagoniste part pour le Japon, on retrouve les même descriptions mis à part un moment qui change... J'ai bien aimé, une lecture qui change. Puis la fin m'a surprise !



Mers mortes, d'Aurélie Wellenstein, est dans la lignée de Sirius dans le sens où c'est une histoire engagée pour la nature et la cause animale ! On se situe aussi dans un futur proche apocalyptique où les hommes doivent faire face à leurs actes... Ici, les mers, océans et animaux marins ont disparu et reviennent lors de marées, mais en mode fantômes (qui peuvent rendre les humains zombie, l'ambiance est sympa ouais). On suit un exorciste (grâce à ses pouvoirs, il arrive à protéger les gens de la marée) qui se fait enlever par des pirates... A partir de là, une véritable aventure (pas très joyeuse) palpitante commence. J'ai passé un bon moment et j'aurais pu avoir un coup de coeur sans des p'tits couacs (dont je reparlerai plus amplement dans une chronique) !




La relecture chouchou !


Ivy Wilde, tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie, de Helen Harper. Relecture du turfu, j'adoooore Ivy ainsi que le duo qu'elle forme avec l'
Adeptus Exemptus Raphaël Winter ! Ils sont super drôles, intelligents et s'envoient de ces piques, oh lala... Si un cocktail de magie, d'humour et d'enquête vous botte ou que vous en êtes friands, n'hésitez pas à commander, vous ne serez point déçus !





Terminus, tout le monde descend... Le voyage s'est bien déroulé ? Pas trop de turbulences ? Nan, y'a eu un beauuuu Soleil tout le long, aucune histoire pas-cool en vue, un sacré mois ! 
J'ai été heureuse de découvrir de belles plumes et d'en retrouver des géniales, on verra bientôt un jour si août a aussi bien roulé !
N'hésitez pas à me dire si vous avez lu ou avez envie de découvrir un de ces titres^^
Bisoussssss


Illustration d'une de mes séries préférées : Anne with an E (dont je n'ai toujours pas vu la saison 3, mais mais mais... ok y'a pas de "mais" qui tienne, bref, j'vais bientôt un jour très vite m'y remettre en regardant de nouveau la saison 2, j'aime trop d'amouuur (regardez aussi, merci)) !



lundi 24 août 2020

Chronique : PLS



Autrice : Joanne Richoux ♥

Editions : Actes Sud Junior

Nombre de pages : 99 pages

Date de sortie : 5 février 2020

Prix : 13 euros

Résumé :


"
– T’es en train de mater mes boobs ?
Je pourrais mentir.
– De ouf.
Je mens jamais.
Elle s’approche, prend ma clope et la balance sur les dalles. Nos doigts se sont effleurés, ça vaut bien le sacrifice d’une cigarette."


Soirée déguisée. 
Sacha navigue chez lui entre sa sœur jumelle, la fille dont il est amoureux et ses amis. De pièce en pièce, il traîne sa mélancolie et noie ses démons dans les volutes de fumée et les vapeurs d’alcool. Jeux de regards, frottements des corps, plaisirs furtifs, assauts repoussés… Le temps s’égrène, se dilue. Lui avec. Bad trip ? Et si une lumière brillait quand même au bout de la nuit ? Un roman noir, au verbe vif et cru, qui sonde les solitudes adolescentes, les fêlures de chacun, mais fait aussi entendre l’urgence d’aimer et d’être aimé.





Mon avis :


OK. OK. OK. On se Je me caaaaalme, on je respire un grand coup.... *UNNOUVEAUBÉBÉDEMADAMERICHOUX* *HYPERVENTILATION* *LÉNADANSL'EXCÈS?!NAAAAHJAMAIS*
Voilà l'effet que me fait la sortie d'un livre écrit par une autrice chouchou... Je ne vous parle pas de mon état lorsque j'ai découvert PLS dans ma bal (une fois l'enveloppe ouverte of course, je n'ai pas encore la faculté de voir à travers la matière (peut-être un jour, qui sait...)), un grand merci à Joanne Richoux et aux éditions Actes Sud Junior pour cet envoi qui m'a rendue de dingue !



J'vais essayer de vous pondre un avis sur cette lecture qui fait dérailler les boussoles, le nord se perd à l'ouest et l'est s'installe au sud... J'appréhende, je cherche, je m'arme de chocolat du dico pour fracasser - aplatir mes doutes en priant pour que les mots ne me fuient pas... Coup de poing en plein thorax, souffle coupé, histoire intense... Même lors d'une deuxième lecture, impression de découvrir certaines phrases pour la première fois, bonheur de se laisser emporter-bouleverser-fractionner par une si belle écriture qui décrit si bien l'environnement, ce qu'il se passe, ce que ressentent les personnages, en particulier Sacha, le protagoniste.



Sacha. Angie. Elle. Naissance d'êtres au corps d'encre, esprit de mots, sortis de l'envoûtante plume de Joanne Richoux (j'vais lui créer un culte, qui me suis ?!), bienvenue à eux dans notre imaginaire. Le temps d'une soirée, le temps d'une vie, le temps d'une seconde, le temps d'une heure, le temps d'une nuit, on suit Sacha le réceptionniste, le déambulateur, le danseur, le dragueur, l'amoureux, l'anxieux, le sensible, le frérot, le tatoué, le désabusé, le protecteur, le fumeur, un ado fossette-secret-mignon-cassé auquel il est difficilement impossible de ne pas s'attacher, de rester indifférent à ses états d'âme, ses pensées, son passé-présent-futur... 



Dans cette ambiance de fête, le salon devient bulle de champagne, poke ça pétille ! où tout s'enchaine, tout s'enchevêtre à travers la musique, les corps qui sautent, se frôlent, se percutent, se désirent, les regards qui se cherchent pour mieux s'éviter, qui s'évitent pour mieux se retrouver, les gloussements, les bla bla, les rires, les pleures... Moment échappatoire ? Routine qui se fêle ? Illusion nourrie par les déguisements des ados, le vampire et Buffy finiront-ils par succomber à la haine, la peur ou l'amour ? Ou tous à la fois ? Attirance hypnotisante qui donne des palpitations-sourires-espoirs-déceptions-une-larme-salée-solitude-qui-devient-deux...



Est-il possible de dire que les personnages sont parfaits dans leurs imperfections ? 
On sent le mal être de Sacha, mais d'où vient-il ? Qu'elle est la cause de sa dépression ? De ses vides ponctués de profonds moments d'extase, d'ivres euphories ? Vous le découvrirez en lisant PLS *smiley grand sourire auréole d'ange* (j'vais pas tout vous dévoiler non plus)... Mais sachez que la révélation m'a broyé le coeur et une rivière de larmes n'était pas loin d'inonder le pays... Une bouffée d'empathie pour ce jeune héros n'a pas manqué de tout submerger, câlin indéniable...



" - Sérieux, qu'est-ce que t'as ? T'es en mode désastre sublime ?"



En mixant avec brio sensations, sentiments et émotions, Joanne Richoux créé des personnages puissants, souvent différents de nous sans pour autant que se dresse un mur opaque, ou même une frêle barrière qu'une bourrasque de vent briserait sans peine, entre eux et nous, lecteurs... On ne reste point à l'écart tel un enfant puni au coin. Il est même plutôt facile de s'approcher de ces êtres de papier, de comprendre (et aussi (!) parfois de se retrouver dans) leurs peurs, joies, rêves, colères, espoirs et désespoirs,... 

C'est ce qui me plaît tant dans les récits de cette autrice, non seulement son écriture, mais également tous ces protagonistes auxquels elle lègue un souffle de vie unique, particulier, qui vient se coincer lors d'une de nos multiples inspirations... But : faire leur nid dans nos poumons-artères-ventricules, de nos pieds jusqu'au bout de nos doigts, envahir notre sang, toucher notre âme en y laissant une trace ineffaçable, une caresse inoubliable...



Le vocabulaire employé est cru, le ton incisif mais non dénué de poésie. Ce n'est pas vulgaire, peut-être un peu, mais un soupçon de douceur (aigre-doux-piquant) embaume le tout... Le chagrin côtoie les ténèbres d'où perce une faible lueur telle une bougie luttant contre le gouffre d'une nuit sans fin. Cet éclat, c'est l'amour, c'est Elle, c'est l'espoir en un possible futur...



"Ça me traumatise, sa façon d'entrer en contact avec les choses. Ma sucette, l'eau, son top taché. Quand elle fait des gestes, c'est doux. Ses mains sont des abeilles miniatures qui butinent.
Cette meuf, je pourrais la regarder toucher des objets pendant des heures.
Des fruits, un Rubik's Cube, des cailloux.
Moi."



Se succèdent diverses odeurs, divers goûts : cigarette, praline, sueur, vins douteux, baiser goût sucette, vomi, vodka caramel, figue,... Certains se glissent sur la langue, tandis que d'autres nous effleurent à peine (je ne préfère guère m'appesantir sur le vomi, c'est pas des plus exquis). Les déguisements renforcent le côté festif-mystérieux-drôle, cette envie de se glisser dans la peau d'autre(s) ? Les jeunes s'amusent, profitent de l'instant T, se laissent emporter par les effluves des fumées toxiques, les mélanges alcool-adulte et jus-de-fruits-réminiscences-de-l'enfance n'épargnant pas pour autant cette brume qui dilate les sens, qui envahit l'esprit s'emmitouflant dans monsieur coton. 




Pour conclure, j'ai été happée par ce court récit qui prend aux tripes et qui déverse une vague d'émotions qui colle à la peau... Sacha se perd dans l'alcool, les plaisirs, ses sombres pensées... Il surveille sa soeur du coin de l'oeil, s'enflamme en compagnie d'Elle, s'enlise en nous... Il dérive, abandonne, lutte, nous touche en plein coeur ! Lil Peep et sa mélancolie en fond sonore... 




Un coup de coeur !



"Tiens, un flash.
Un truc de gamin ; un autre moi-même.
Y a une odeur de pâte à modeler, la sensation d'un tissu à imprimés géométriques sous mes doigts - le fuseau d'Angie - et une crépitation dans le ventre, au générique des Razmoket.
La vie était simple.
Genre, évidemment. Le bonheur se résumait à bouffer des Chocapic.
Mais surtout, la vie était plus réelle. Je sais pas, immédiate. Et puis en couleurs. Il se passe un truc sale quand on grandit. Un voile de poussière qui ternit et complique les choses."



jeudi 20 août 2020

Et les gagnantes sont...

  



Hola les babas !


*Toujours plus avec les rimes à 2 balles* J'espère que le Soleil ne vous a pas encore tout asséché, cramé, dévoré tout cru... Don't worry, le sauveur Ventilo est là pour faire barrière, vous protéger contre cette chaleur hypnotisante ! (En ce moment, j'ai la chance de pouvoir sauter dans les bras de Madame Piscine, y'a pire ihi)


Après cette fine mise en bouche (ouhou, bienvenue au restau 3 étoiles, Paul Bocus n'a plus qu'à bien se tenir), passons au plat principal (rip l'entrée), que vous attendez sans doute avec la bave aux commissures des lèvres (petit doigt levé, attention !) impatience ! C'est l'heure de partager le nom des gagnantes (ouais, y'a eu que des filles, POWER WOMEN en forceeeee) du concours organisé pour les 6 ans du blog-chou. Un grand merci pour toutes vos participations et sorryyy de pas pouvoir faire gagner tout le monde... 


J'ai envoyé un mail aux heureuses (elles vont pas faire la tête nan pluuuus) élues dont je n'avais pas les cordonnées, puis dans les prochains jours, une joyeuse non-surprise (réf implicite, qui l'a, qui l'a ?!!) devrait vous attendre dans votre bal (et pas dans mille ans si j'suis pas à la ramasse la poste ne fait pas des siennes) !





 Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais, va sans conteste plonger Mathilde, du blog The Nose in Books, dans une histoire poétique d'amour !




 Le cirque des rêves, d'Erin Morgenstern, va permettre à Wyndirella, du blog Histoires de livres, de s'enivrer des odeurs de caramel et pomme d'amour en devenant accro aux tours de magie hypnotisants !

Petit changement : Wyndirella m'a dit qu'on lui avait offert ce titre entre temps, alors je vais effectuer un nouveau tirage au sort (et demander à ma maman de piocher un autre p'tit papier au pife avec sa jolie main innocente ihi). J'vous tiens au jus d'ananas ou abricot ? !

La main du hasard a donc désigné... Perrine, du blog Lecture en Blog, comme nouvelle gagnante ! 





 Chambre 128, de Cathy Bonidan, rejoindra sous peu la belle biblio de Miss Nana du blog Livre Recherche Lecteur !





 Gaspard des profondeurs, de Yann Rambaud, va emporter Ewylyn, du blog La citadelle d'Ewylyn, dans une haletante aventure poétique ! 





 Je suis ton Soleil, de Marie Pavlenko, ira éblouir Marine, du blog HedwidgeBook, de moments aussi tristes que drôles, forts en émotions...




Voilà pour ce p'tit concours ! Encore merchiii pour vos participations et adorables messages ❤  
A très vite pour un nouvel article (si j'arrive à m'extraire des câlins rafraichissants de Madame Piscine...) !
Bisousssssss



mardi 4 août 2020

Bilan du mois de juin 2020 !

 



Hello les abricots !
ça rime et ce sont des fruits de saison, BIM, bataille de pistolets à eau, il fait chaud, let's gooooo 


Okkkkk on est en août... et je vais parler de juin. Mais ça vaaaa, j'aurais pu parler de mars (ou alors de novembre 2019 pendant qu'on y est lol. Quoique ça n'aurait pas été plus mal, j'vous aurais rafraîchi comme ça ihi). Bref, don't blame me si le temps a choisi la vitesse galop (demandons un remboursement de ces journées qui font la course avec les guépards, elles ne préfèreraient pas faire un concours de dodo avec les paresseux plutôt ?!).


Avant d'enchainer sur les livres, c'est parti pour le p'tit racontage de life habituel (votre partie préférée, avouez (ma vie est aussi ouf que celle de Beyoncé, monts et merveilles sont au rendez-vous : la preuve à l'appuie, là, de suite ! Quand vous allez voir ce que j'ai fait une partie du mois... Vous allez me jalouser.)) !


Cette palpitante activité qui m'a accompagnée durant juin a été... la révision du code ! Et comme j'étais fort passionnée par la chose, je n'ai absolument pas dû reprendre de zéro lorsque j'ai fait une pause d'une semaine... Ne vous battez pas pour vous arracher ma vie voyons, nous sommes entre gens civilisés ici, j'suis même pas en solde pardi (le nutella n'a plus qu'à aller faire ses bagages). 


A côté de ça, j'ai profité pour faire du vélo (quand j'allais au code, au moins j'ai musclé les cuisses à défaut des neurones), m'amuser avec les toutous, voir des amis, renfloué ma pauvre pal qui déprimait comme vous avez pu le voir avec mes deux BH, j'ai vu Ploufinette <3, j'ai été au bout de ma vie en retrouvant Harry Potter, j'ai validé mon quatrième semestre (youhouuu, deuxième année de licence en anthropologie = dans la poche) ! Puis j'ai aussi maté quelques séries et films dont je vous parle juste après !


J'ai donc commencé Snowpiercer et Mes premières fois sur Netflix ! L'histoire de la première série est intéressante, je connaissais déjà car j'avais vu le film que j'avais bien aimé (même s'il est aussi glaçant que violent) et j'étais curieuse de découvrir la série Netflix. Pour Mes premières fois, je l'ai regardé avec ma Miss Nana grâce à Netflix party et j'ai adoré les premiers épisodes !! L'héroïne est super drôle et c'est chouette d'avoir une héroïne indienne, de découvrir son héritage culturel, vive la diversité ! J'ai hâte de voir la suite.


Côté film, j'ai regardé The gentlemen (un film gangster (ou de dealer plutôt) plutôt pas mal, il se laisse regarder en tout cas), The joker (avec un incroyable acteur ! J'ai trouvé le tout un peu long, mais la folie du joker et l'ambiance glaçante et malaisante sont bien mis en place), The edge of 17 et The Kissing Booth 1 comme teen movies (je m'attendais pas à autant aimer The Kissing Booth, histoire super drôle et j'ai adoré les personnages !), Loin de toi, près de moi et Le vent se lève comme animés japonais (le premier est de Netflix avec une histoire drôle et entrainante, de magnifiques dessins ! L'autre film est signé du fabuleux Miyazaki, si vous aimez les avions, n'hésitez pas à le visionner ! Un peu long, mais sympa avec une belle et triste histoire d'amour), puis voici mes préférés du mois : Genius (une histoire d'amitié entre un éditeur et un écrivain au XXème siècle, c'est juste wahou !) et la comédie musicale loufoque Moulin rouge (c'est l'heure de bouger son popotin en rigolant, en ayant des étoiles dans les yeux et en versant quelques chaudes larmes...) !! Ces deux derniers films sont incroyables, j'ai adoré l'histoire, les acteurs, leur cadre,... TOUT !



Puis les copines m'ont gâtée, déjà le phénix Plouf (dans le 1er BH ici !!! Encore merchiii à toi <3 <3), puis ma Ninoutche (pleiiin de poutous tout doux) avec ce magnifique livre : Devenez l'expert des cookies (même si je le suis déjà aha), par Michel et Augustin. J'ai hâte de tester un bon nombre de leurs cookies qui promettent du régal à tout vaaaaa !




Puis en mai (ouais, j'ai oublié de vous montrer, chut), j'ai reçu un MAGNIFIQUE colis de Mathilde (mille mercissssss de bonheur !!!) qui vient de la boutique trop mignonne Le prince au petit pois. Je vous laisse admirer ces cartes et mp à tomberrrr, avec un pin's trop craquant !! (Ouais y'a des fonds différents car j'avais pas tout sous le coude... C'est ça d'être pote avec l'organisation.) (Vous avez le coucou de mes peluches)



 





J'ai dit que j'allais essayer d'écrire un article pour vous présenter des webtoon pépites, mais en attendant je vous parle quand même de mon incroyable découverte pour The Kiss Bet ! L'histoire est drôle, les personnages super attachants et c'est un véritable plaisir d'en apprendre plus sur eux au fil de notre lecture, les dessins sont d'une beauté parfaite, je suis fannnnnn (Lore Olympus reste quand même sur la première place du podium, n'abusons pas, svp) !!
Vous pouvez directement commencer à lire ce webtoon en cliquant sur l'image (trop de bonté en moi, ah lala) !





Pour passer aux bouquins (ouais, parfois ça m'arrive de parler de ces p'tites bêtes en papier), j'en ai lu 10 durant ce mois ! Plusieurs coups de coeur et de lectures aussi rougeoyantes qu'un rubis, on peut tolérer une déception parmi tant de chamboule-coeur !


Y'aurait pu avoir 11 livres car j'ai commencé La mécanique du coeur de Mathias Malzieu, mais pas terminé... Je l'ai mis en pause alors qu'il est MAGNIFIQUE, punaise, cette divine écriture poétique, ce Jack si touchant et attachant, cette Miss Acacia si ravissante et délicate, cette Madeleine qui déborde d'amour,... J'ai hâte de continuer tout relire depuis le début, j'ai déjà un énorme coup de coeur avant d'avoir terminé !





Coups de coeur !!!

 


J'ai lu la suite de To all the boys I've loved, qui est PS : I still love you, de Jenny Han ! Et comment vous dire que j'ai encore passé un moment de fouuuuuuu (même si j'aurais aimé plus de Peter et que les moments entre Peter et Lara Jean durent plus longtemps (la miss reloue-pointilleuse est de retour)) ! Le début commence fort avec une vidéo postée sur Internet sans l'accord des deux tourtereaux... C'est dur, mais tellement bien évoqué ! Les discussions et réactions des personnages font réfléchir, rien que les premières pages envoient du lourd... Et la suite = tout aussiii bien !! Un autre garçon apparait dans la balance, un triangle amoureux émerge plus ou moins, mais au final... le tout est tellement bien amené que je n'ai pas été dérangée ! Lara ne fait pas l'alouette entre deux garçons, elle ne développe pas les mêmes sentiments et je vais me répéter, mais l'histoire est si bien construite que le coeur de miss reloue-pointilleuse n'a pu ressembler qu'à de la guimauve fondue... Hâte de lire la suite même si je pleure déjà à l'idée de terminer cette trilogie adorable !!


Autre coup de coeur à déclarer, cette fois-ci, pour Je suis ton Soleil, de Marie Pavlenko. Comme pour l'histoire de Lara Jean, j'ai lu ce bouquin avec ma fidèle partenaire de choc de lecture commune (coucou à toi queen latine) et un autre garnement s'est incrusté dans la partie (on n'allait pas laisser sur le bord de la route une pauvre âme désemparée). Trop heureuse d'avoir découvert la plume et une histoire de cette autrice ! L'humour est excellent, y'a des moments où c'est impossible de pas se bidonner et qui font du bien car ce n'est pas un récit qui a toujours la banane... De nombreux sujets pas faciles (séparation, tromperie, suicide,...) sont abordés et j'ai eu le coeur tordu comme une éponge qu'on essore, serre encore et encore jusqu'à faire sortir la dernière goutte, à plusieurs reprises... Un livre où les ombres côtoient la lumière, ce n'est pas du pur joyeux, la douleur, la tristesse, la colère, tout un tas d'émotions et de sentiments se bousculent au fil des pages, sans oublier ce qui fait aimer la vie, l'amour, l'amitié, danser, chanter, les rêves, l'espoir,...  






Avec ma Miss adorée, on a continué Harry Potter (notre challenge, qui devait durer un an, a choisi de prendre ses aises on dirait en regardant les saisons se succéder... à plusieurs reprises) et pfiouuuuuuu, ce sixième tome, Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, m'a achevée, sérieux la fin, même au bout de 3 jours, mon coeur suintait encore de douleur (oui, c'est la première fois que je lis la saga et pas vu tous les films alors... J'ai été spoilée pour des morts, mais j'avais oublié celle-ci... Je m'en remettrai JAMAIS c'est trop HORRIBLE de tristesse)... Hermione et Ron m'ont un peu soulée, pauvre Harry quoi, mais autrement, l'histoire reste toujours aussi captivante avec de l'amitié, de la magie, du suspense, des personnages qu'on apprend mieux à connaitre ! C'est pleiiiin d'émotions qui font chaud au coeur et heureusement qu'il y a de beaux moments car l'atmosphère générale n'est pas des plus sereines et funny... Les ténèbres surplombent le monde des sorciers et par conséquent celui des moldus (même s'ils ne sont pas au courant de la vérité (et heureusement car autrement, ce serait probablement la panique à bord)), on sent le combat final qui approche (les frissons sont déjà sur place, ils ne se laissent pas désirer eux)... Hâte de lire la suite, même si pas envie de quitter cet univers qui remplit le coeur de bonheur malheur...




   


Je continue avec toujours autant de joie et d'admiration The Promised Neverland, de Kaiu Shirai et Posuka Demizu. Les révélations font toujours autant plaisir en laissant parfois bouche bée ! Les enfants sont si courageux, téméraires et intelligents : ils font face aux monstres avec tout leur génie et intelligence, ils sont incroyables... Y'a des moments si touchants aussiii ! Puis leur espoir qui ne bronche pas malgré tous les assauts, les tempêtes et les obstacles de rencontrer... J'suis fan de cette histoire !
 



Les merveilleuses et excellentes lectures !
 
 


J'ai passé un fameux moment avec 226 bébés de Flore Vesco ! Avec beaucoup d'humour, de malice, d'émotions et d'intelligence, on suit le voyage de Chrysostome, alias Bert, qui se retrouve avec une tripotée non voulue de bébés (merci si les cigognes pour ces livraisons gratis). Lui qui voulait passer une retraite tranquille pépère, le voici bien servi... Il entasse donc tous les marmots dans une charrette et le voici parti sur les chemins de l'aventure dans l'espoir de trouver des âmes charitables qui craqueraient devant quelques uns de ces chenapans... Une lecture qui met des bigoudis dans le coeur, j'ai adoré les clins d'oeil lancés avec la rencontre de certains personnages de contes (la nouvelle génération est dans la place) de notre enfance !! Je vous recommande de découvrir ce titre à votre tour, une pépite !


J'ai (enfin !!!) découvert Nous les menteurs de E. Lockhart. Une lecture avec un suspense qui donne des fourmis aux mains (difficile de pas tourner les pages à toute allure), l'écriture est très agréable, un brin poétique, je me demandais quels secrets cachait cette famille à l'apparence "parfaite", belle, soignée, censée s'adorer... Juste déçue que les personnages secondaires et leur personnalité ne soient pas davantage approfondis, j'aurais aimé que les p'tits cousins et cousines apparaissent plus souvent également ! Autrement, si vous avez envie de faire chauffer vos méninges, de gratter la scintillante couche de vernis qui recouvre cette bande d'ados, ce clan tout entier, "Nous les menteurs" vous attend !





Sur un coup de tête, j'ai succombé à La guerre des papilles, de Lucie Castel. Une bataille amoureuse à coup de spatules entre pâtisserie et chocolaterie ?! Il m'en fallait guère plus pour vouloir assister au spectacle en invitant cookies et p'tit thé à mes côtés (même s'ils ont plutôt terminé dans mon bidon, mais chut, là n'est pas le propos). J'ai savouré les cookies cette histoire, mais d'une force !! Les personnages sont attachants et approfondis avec délice, des sujets importants sont abordés (le fait de pas arriver à tomber enceinte par exemple, la pression sociale qui peut en découler...), c'était génial (pas le fait de pas pouvoir avoir d'enfant roh, suivez un peu, mais l'histoire, tous les messages d'espoir, de bienveillance et de non-jugement) ! La romance est présente, mais il y a plein de choses qui arrivent, l'intrigue ne tourne pas qu'autour de deux tourtereaux qui se titillent, se cherchent pour mieux se perdre et se retrouver... NAN, NAN et NAN ! J'ai juste trouvé le gars trop sarcastique et pas gentil avec une de ses employées, mais autrement, c'est un amour ! Il est drôle, partage des mots réconfortants et doux avec l'héroïne qu'il soutient d'une manière qui fait chaud au coeur... Puis l'héroïne est incroyable, si forte, déterminée et volontaire, coeur sur elle avec son passé et son ex qui ne mérite que le puits !




La déception


Après avoir lu en mai le premier tome de Le marchand de sable, de Gaia Alexia, j'avais hâte de lire la suite pour terminer la duologie. Et quelle déception... Au début, j'étais tellement enjouée par le résumé promettant romance et mythologie nordique ! Au final, la romance m'a gavée tout comme les personnages (sauf la soeur de Mane, Kyle, et la meilleure amie de Nola (qu'on voit pas des masses, snif)). Je n'ai pas trouvé l'univers si bien fouillé, l'intrigue m'a laissée de marbre... Dans le tome 1, j'ai été touchée par Mane et ce qu'il vivait, sa vulnérabilité, sa tristesse transformée en colère, mais ensuite, son côté capricieux et ses réactions m'ont énervée. Concernant Nola, je dirai juste qu'elle est aussi terne qu'une nuit remplie de nuages... Bref, je crois que mon désespoir a perdu plusieurs degrés lorsque je me suis rappelée les nombreux avis enjoués aha ; j'allais dire, si vous êtes tentés, ne lisez pas mon adorable opinion, mais si vous lisez cette phrase, c'est sûrement trop tard... Sorry...





Bye bye juin, on saute juillet et coucou août du coup ! Le bilan de juillet ne va pas faire son flemmard et roupiller comme un chaton, il sera par ici dans peu de temps (regard-de-côté-t'as-pas-intérêt-à-faire-le-malin).
J'espère que vous profitez bien de cet été même si les conditions n'offrent pas du serein à 100%... 
Prenez soin de vous et plein de bisousssss