jeudi 22 août 2019

Chronique : PS : I like you



Autrice : Kasie West

Editions : Hugo & cie, poche New Way

Nombre de pages : 366 pages

Date de sortie : mars 2019

Prix : 7,60 euros

Résumé :

  "Un jour d’ennui en cours de chimie, Lily griffonne les paroles de sa chanson préférée sur son bureau. Lorsqu’elle s’assoit à la même place le lendemain, elle découvre que quelqu’un a écrit la suite…

Très vite, Lily et son mystérieux interlocuteur se lancent dans une correspondance enfiévrée. La jeune fille n’a jamais autant eu envie d’aller en cours – mais surtout pour y savourer sa lettre du jour ! Derniers groupes de musique indé à découvrir, secrets de lycée ou confidences plus intimes… tout semble les rapprocher.
Peu à peu, Lily réalise que son coeur s’emballe pour celui qui se cache derrière cette plume. Mais alors que l’identité de son amour épistolaire se dévoile peu à peu, Lily va découvrir que certains cris du coeur devraient peut-être rester silencieux…"





Mon avis :


En ce moment, j'ai envie de lire en anglais la plupart des histoires traduites en français (motivée à progresser !), comme PS : I like you... sauf que je l'ai trouvé en poche en flânant dans les rayons de la Fnac, et vu que j'avais envie d'une romance avec une fille drôle et ne mâchant pas ses mots, j'ai craqué ! Et j'suis contente car j'ai passé un bel aprèm en compagnie de cette histoire !!



Ce roman n'a pas eu le temps de fermer les yeux, de se rouler en boule dans une couverture toute douce au fond de ma PAL pour hiberner (ouais, en août, déjà), que je me suis mise à feuilleter les premières pages... pour ne plus m'arrêter !



Lily démarre une correspondance épistolaire avec un soi-disant inconnu (elle ne sait pas qui sait durant un bon moment) après avoir écrit quelques paroles d'une chanson peu populaire sur son bureau, lors d'un énième ennuyeux cours de physique chimie. S'ensuit alors des lettres aussi drôles que touchantes puisque les deux jeunes se confient de plus en plus en évoquant leurs joies, peines et rêves, leurs problèmes familiaux et passions... En plus, ils partagent un humour qui fait ronronner le cœur (j'suis métamorphose, vous ne saviez pas ?! La classe hein ! Vive les chats, vive moi !!!), si ce n'est pas génial à lire ! J'ai donc adoré lire ces lettres (même s'il n'y en a pas 50 non plus) offrant au récit un rythme non linéaire ! Même si la physique chimie et moi faisons 2 (point commun qui m'a de suite rapprochée de l'héroïne !), j'attendais avec autant d'impatience que Lily ce cours ihi !! 



Pour parler un peu de Lily, je me suis rapidement attachée à cette héroïne originale vivant au cœur d'une famille tumultueuse entre les petits frères énergétiques, sa grande sœur croyant avoir trouvé l'âme sœur, l'arrivée du lapin et des parents se chamaillant comme des ados (trop mignons) ! Peu de repos en vivant avec autant de personnes ; c'était un véritable plaisir d'être plongée dans un tel décor mouvant ! Impossible que l'ennui se fasse une place au milieu d'un tel remue-ménage. Pas toujours simple pour Lily qui aimerait rencontrer plus souvent Monsieur ou Madame calme pour composer, jouer de la guitare et écrire des chansons ! Avec sa répartie sarcastique, qui a été loin de me déplaire, et en portant des vêtements vintages, elle ne se fond pas dans la masse. Elle affirme sa personnalité et ses goûts, mis à part pour ses chansons qu'elle a peur de partager et préfère garder dans son carnet, alias jardin secret...



Sinon, j'ai trouvé que les personnages secondaires n'étaient pas suffisamment développés, même la meilleure amie ! Et ne parlons pas de son petit ami qu'on rencontre 3 fois à tout casser... Pourtant, il était sympa pour le peu de fois qu'il apparait ! Lily va se rapprocher de deux garçons dont on connait peu de choses, ils restent mystérieux car elle n'a pas passé des milliers d'heures à leur parler non plus... On ne peut pas accrocher avec tout le monde.



Je ne vais pas parler de l'intrigue pendant dix ans, car il n'y a pas des masses à développer surtout si je veux vous laisser du suspense ! Le correspondant de Lily est facilement devinable, enfin, pour ma part, je me suis quasiment doutée de son identité dès le début. Mais cela ne m'a pas dérangée, loin de là même ! J'étais toute heureuse de suivre Lily dans l'écriture de ses lettres et ses réceptions, dans sa vie tout simplement. Ce livre se lit comme du p'tit lait, c'est pimpant, mignon, parfait pour l'été ! 




Pour conclure, je recommande cette histoire pour Lily ainsi que la relation qu'elle tisse avec son correspondant ! La romance est légère et se dévoile réellement vers la fin du récit. Au final, on a peu de scènes romantiques et j'aurais bien aimé quelques PLEIN DE pages supplémentaires sur les deux amoureux pour gaver mon cœur de nounours en guimauve et essayer de ravaler mon sourire demi-lune...





Une bonne lecture pour une douce histoire qui réchauffe l'âme !




" - Le silence est un peu gênant, tu ne trouves pas ? demanda-t-il alors. 
- Non... moi, j'aime bien le silence. Et puis, on est dans une bibliothèque. Le berceau du silence. 
- Le berceau du silence ? 
- Oui, tous les mots sont absorbés par les livres.  
C'était ce que je me disais, étant petite. On demandait aux gens de se taire afin que leurs mots ne soient pas volés par les bouquins. Je pensais que les livres avaient besoin des mots pour exister. Et, en fait, oui, c'était le cas. Mais je croyais que, pour ça, il fallait que les mots soient prononcés à voix haute. "





lundi 12 août 2019

Chronique : Starcrossed, tome 1 : Amours contrariés




Autrice : Josephine Angelini

Editions : Pocket jeunesse

Nombre de pages : 430 pages

Date de sortie : février 2012

Prix : 18,90 euros

Résumé :

UN AMOUR écrit dans les étoiles

UNE TRAGÉDIE qui se répète depuis l'Antiquité

UNE MALÉDICTION que même les dieux ne peuvent briser.


"C'était la nuit dans le pays aride. 
Hélène se mit en route. Elle aperçut quelqu'un, au loin, et pressa le pas.

C'était Lucas. Tombé à genoux, il avançait, tâtonnant comme un aveugle, se coupant les mains sur les pierres tranchantes.

Il avait si peur qu'il n'osait pas se redresser. Hélène comprit qu'il la suppliait de le laisser là. Mais elle savait qu'elle ne devait pas, sinon il ne quitterait jamais le pays aride.
Malgré ses pleurs, elle l'obligea à se lever et à marcher."





Mon avis :

Ce livre frétillait dans ma wish list depuis quelques décennies (au moins), jusqu'à ce qu'il attire mon regard à la médiathèque un doux jour de juin (où les fleurs se balançaient au rythme du vent chaleureux offrant aux cheveux une nouvelle coiffure espiègle (Léna poète, wahhhh)). Au début, je ne pensais pas qu'il rejoindrait d'autres copains livres buvant déjà le thé dans mon sac, mais ses chuchotements ont conquis mon cœur. En feuilletant les premières pages, je n'ai pu le reposer, et ce, jusqu'à six heures du mat'... oui oui ! (Et si vous vous demandez, le réveil après seulement quelques heures de dodo n'a même pas été compliqué ! (Merci les vacances !))



Guys, ce livre m'a captivée, plu, rendue addictive aussi fort que lorsque le tonnerre explose de fureur ! Les meilleurs ingrédients ont été choisis avec soin afin d'offrir un des plus exquis des desserts de l'été (pourquoi pas une entrée ?!? Le sucre régirait-il ma vie ? Vous avez 4h... Ou pas, car la réponse est oui NON, je PEUX résister aux clins d'oeil et minauderies de moelleux brownies débordant de pépites de chocolat chaud fondant, accompagnés de quelques BEAUCOUP boules de sorbet glace ! J'ai un mental d'acier (le Soleil ne m'aveuglera pas)) !
Pour revenir à nos amours moutons, quelles sont ces fameuses épices ? Une passionnante ré appropriation de la mythologie grecque, divers personnages attachants (ou non), un amour maudit qui fait battre allègrement les cordes du cœur pour mieux les rompre par la suite... 



Déjà, l'univers ! Qu'est-ce qu'il est génial !!! On en apprend tout au fil de notre lecture en suivant Hélène, notre chère héroïne aussi douce que mignonne, mais carrément farouche envers Lucas et sa famille au début du roman (mais le venin de la haine a touché, été distillé dans les deux camps, alors ils sont quittes... Pour comprendre pourquoi, va falloir lire ce divin récit ihi !!!), volontaire, un peu naïve au milieu du livre, qui doit faire face à des révélations (et choix ?) pas cool du tout à la fin (en partie à cause d'un personnage qui aurait pu rester dans une caverne sans sortie). J'ai adoré suivre Hélène dans ses découvertes, son héritage, sa véritable nature,... Elle essaie de digérer à son rythme, même si le temps est compté, toutes ces nouveautés chamboulantes (et qui répondent à quelques-unes de ses expériences bizarres) ! Un protagoniste au top qui ne m'a jamais lassée, j'étais contente de rencontrer une nouvelle amie !


Le chaos qui règne au sein des relations entre les Dieux, Déesses, héros, mortel(le)s, créatures et autres de la mythologie grecque n'a échappé à personne. Et ce méli-mélo de bras, jambes, corps de lion, langue de serpent, pattes d'éléphant, buissons, pivoines, pouvoirs spéciaux, yeux couleur aigue-marine se retrouve sans soucis dans ce premier tome ! (Okeiii je déconne (ou pas ?), oubliez la phrase précédente (sauf un élément particulier, mais chuttttt).) Les références à Homère, L'Iliade et l'Odyssée ravissent le cœur ! Le cadre mis en place est passionnant, j'suis totalement tombée sous le charme de la tournure qu'a donné l'autrice à certains mythes et donc de leurs résonances sur le présent se déroulant à notre époque... L'ancien, les traditions et le moderne s'enchevêtrent explosant en un feu d'artifice aux mille éclats, révélateur d'une imagination palpitante ! Puis n'ayez crainte, actions et rebondissements sont loin de tarir, à l'inverse des rivières exposées au sévère Soleil rayonnant de toute sa grandiose d'ampleur durant l'été !



La romance ! Le résumé ne laisse aucun doute là-dessus, il s'agit d'un point essentiel. J'me demandais si la romance allait être gnangnan ou soûlante, mais alors, pause, on s'arrête, pas du tout de du tout !!! Elle est présente, mais en même temps, toute légère à cause de nombreuses complications. Hélène et Lucas sont mignons tout pleiiiin, deux petits choupinous que le destin (ou la famille ?) n'épargne pas... J'avais mal au cœur pour eux ! Heureusement qu'ils passent des moments guimauves roulées dans du chocolat chaud saveur caramel beurre salé ! Sourire aux lèvres, goût tarte aux framboises sur la langue... (Le blog va finir par être sponsorisé par la nourriture, puis vous allez me détester de faire apparaitre la faim (ou la gourmandise ?) dans votre bidon, avec en surplus, la salive qui perle aux coins de la bouche ihi ! La classeeeeee)

Sinon, ApPlAuDisSeMeNtS, on tape dans les mains, sur les joues, les pieds en l'air (faut célébrer les NON clichés comme il le faut, voyons), car la trace d'un quelconque triangle amoureux est INVISIBLE !!! Pas de pêche pourrie en vue, honneur sauvé. 
(Je viens de me rappeler qu'un meilleur ami existait, mais on va faire comme si ce n'était pas le cas. Son rôle devait être aussi utile qu'une mouche pour que je vienne de m'en rappeler, 3h après avoir terminé d'écrire ma chronique.)



Les autres personnages ne sont pas relégués au rôle de figurant (Léna est contente (la classe de parler de soi à la troisième personne) (ou alors ça fait débile) (heu nan, c'est plutôt magistral ! Rien que ça, ouais ouais)) : j'espère qu'ils seront encore plus développés dans les tomes suivants, mais j'ai trouvé de belles personnalités différentes mêlées avec finesse à l'intrigue ! La famille de Lucas, la meilleure amie d'Hélène, le papa de cette dernière... 

Par ailleurs, j'ai été loin de rechigner devant l'agréable petit humour ! Les personnages s'importunent mutuellement, tout fun, tout attachant !!!



Pour conclure, même si la suite n'est pas traduite (ce qui est relou, j'avoue ! Comment font les petits-grands qui ne peuvent pas lire en anglais ?!? (Je préfère l'annoncer pour atténuer de mauvaises surprises, même si la déception rend tout de même visite...)), je recommande A FOND LES BALLONS cette histoire originale qui hypnotise les yeux, ce livre qui colle aux mains, ce titre abordant fièrement une couverture éclatante ! A la limite du coup de cœur !




Une merveilleuse lecture pour une histoire rivalisant avec la lune pour illuminer une sombre nuit où les étoiles jouent à cache-cache !!!






mercredi 7 août 2019

Chronique : Strong Girls Forever, tome 1 : Comment ne pas devenir cinglée



Autrice : Holly Bourne

Editions : Nathan

Nombre de pages : 464 pages

Date de sortie : 7 février 2019

Prix : 17,95 euros

Résumé :

  "3 copines, 1 question : comment être féministe et amoureuse ?

Elles ont 16 ans, elles sont indépendantes et fières de l'être ! Lottie, jolie brune qui fait fuir les garçons par son intelligence, Amber, la rousse complexée qui n'a pas sa langue dans sa poche… et Evie. 
Evie a des crises d’angoisse qui lui ont gâché la vie pendant des années. Aujourd’hui, elle ne rêve que d’une chose : être enfin normale ! Lycée, fêtes, copines… et un premier petit copain, est-ce trop demander ?"






Mon avis :


Voici un livre qui n'est pas passé inaperçu, que ce soit lors de sa sortie en anglais ou en français ! J'avoue m'être sans plus attardée dessus, même avec les avis emballés... puis ma curiosité a été piquée par la gaieté (et non une guêpe ouf, douleur et moi n'aurions pas été amies) en le voyant sur le site Lecteurs.com que je remercie, avec les éditions Nathan !, pour m'avoir permis de découvrir cette histoire éclatante !  



Je n'ai guère eu besoin de lire dix pages pour que l'esquisse d'un arc-en-ciel à l'envers (plus stylé que la banane redondante) se dessine sur mes lèvres : 
la mise en page avec des morceaux de journal de l'héroïne, des tableaux ou titres en gras m'a de suite interpellée et plu, tout comme le ton employé ! L'écriture accroche direct, Evie et son humour m'ont conquise en moins de deux, et c'était parti pour une lecture... engagée et remplie de vie, mais pas toujours pétillante de délice puisqu'agacement et exaspération se sont également engagés dans la danse ! (Héééééé salsaaaaaa)



Evie est une adolescente atteinte de TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif) sur la voie de la guérison : elle est de retour au lycée avec pour objectif de mener une vie d'adolescente "normale", à savoir fêtes, passer du temps avec ses amis et tomber amoureuse. Réussira-t-elle à obtenir ce qu'elle désire en arrivant à gérer ses pensées négatives ? (C'est cool de créer du suspense, vous n'êtes pas d'accord ?!)



Les thèmes présents dans ce roman ne sont pas nouveaux (amitié, amour, premiers émois, soirées), mais Holly Bourne ajoute à tout ceci la maladie de TOC (ainsi qu'un autre problème, abordé en parallèle, dont je ne développerai pas pour vous laisser la mauvaise surprise), l'angoisse et une pointe de féminisme ! Avec ses deux nouvelles amies 
Lottie et AmberEvie va former le club des vieilles filles :



« – Être une vieille fille peut aussi signifier qu'on accorde autant d'importance à l'amour qu'à l'amitié. (Je pensais à Jane.) Qu'on refuse de renier sa personnalité, ses croyances et ses désirs dans le seul but de satisfaire un garçon. 
- Être une vieille fille, a enchaîné Lottie, c'est ne pas hésiter à regarder la société en face et à dire à voix haute : "Non, ça ne me convient pas." Être une vieille fille, c'est arrêter de se taire de crainte que les garçons nous trouvent moins jolies ou moins sexy. 
- Être une vieille fille, a conclu Amber, c'est prendre soin de ses amis et les soutenir envers et contre tout. »



Une magnifique amitié va naitre entre ces trois adolescentes qui vont apprendre à se connaitre et se soutenir aussi bien dans les bons que mauvais moments ! Elles échangent des réflexions sur les femmes, les garçons, les rapports entre les deux, le lycée, les relations amoureuses, etc. C'est très intéressant la manière dont le féminisme transparait, comment les héroïnes essaient de se détacher des idées et valeurs véhiculées par le patriarcat ! (Vilain mot, bah. Vive l’égalité !) Ne pas être prise pour un objet, être respectée et acceptée tel que l'on est, ne pas se transformer à cause de (fichues !) étiquettes,... Voici quelques volontés mises en avant. 
J'avoue avoir été énervée au milieu du livre, car je trouvais que les protagonistes ne parlaient que de garçons. Elles revendiquaient l'indépendance, mais ne pouvaient s'empêcher de s'imaginer sans eux, j'étais blasée. Mais arrive la fin, et oh lala !!! Une bombe ! Les actions s'enchainent, les héroïnes se remettent en question et c'était génial de voir leurs réflexions s'approfondir, éclater et mûrir. Les dernières pages sont intenses et passionnantes !



Je me suis facilement attachée à 
Evie même si elle m'a parfois énervée. Son comportement envers un certain garçon m'a en particulier refroidie : sa réaction peut se comprendre, mais approbation = - 30. Son obnubilation pour les garçons m'agaçait, heureusement que la fin explique tout et permet de la saisir davantage ! Autrement, je trouve que son rapport avec la maladie est très bien évoqué. Je suis loin d'être une spécialiste en TOC, alors j'étais contente de lire un ouvrage sur ce sujet, enfin d'être témoin de la façon dont un personnage vit avec : c'est loin d'être fun de voir une maladie ronger, provoquer des angoisses, faire perdre tout confiance en soi. Puis j'ai adoré le parti pris par l'autrice concernant la période dont Evie vit avec sa maladie : même si la guérison pointe le bout de son nez, les rechutes ne sont pas obligées de rester dans l'ombre...



« C'est ça le problème avec les angoisses. On s'inquiète pour un rien, on anticipe toutes sortes de situations bizarres et terrifiantes dans l'espoir de contrôler un minimum le monde qui nous entoure... mais ça sert à rien. On ne pourra jamais rien inventer d'aussi bizarre et terrifiant que ce que la réalité nous réserve. »



Pour revenir sur les garçons, j'ai trouvé bizarre et peu cohérent que tous ceux qui approchent nos trois vieilles filles aient un problème ou alors ne se comportent pas de la meilleure des manières. Un gars gentil aurait pu se démarquer dans le lot (bon, ok il y en a eu un, mais Evie n'a pas été sympa). Montrer certains garçons sous un meilleur jour n'aurait pas mangé de pain, pardi !



J'ai peu parlé de Lottie et Amber, hum... En quelques mots, je les trouvais similaire dans leurs piques et les confondais parfois (à part au niveau des mecs, car Lottie tirait toujours le gros lot contrairement à Amber (qui tirait pas grand chose...)), alors qu'elles possèdent chacune leur propre personnalité, sérieux ! (C'est juste moi, faut laisser tomber, déjà que je ne retiens pratiquement aucun prénom...) Sinon, je le re-dis, mais leur trio (en comptant Evie, pas le Pape) fait plaisir à lire : elles se disputent pour mieux se réconcilier, se serrent les coudes, partagent blagues et ironie... Une amitié formidable décrite à travers une fluide plume captivante !




Pour conclure, j'aurais sûrement eu un coup de cœur si j'avais lu ce premier tome quelques années auparavant ! J'ai tout de même suivi avec joie les aventures (au pays des adolescents) d'Evie et de ses amies : complexités, doutes, questionnements, baisers, chagrins d'amour saupoudrés de films et de musiques (métalliques grinçantes) ! 





Une bonne, voir presque excellente, lecture pour de fortes idées et des héroïnes fouillées ! 




" - Tout le monde avance constamment sur le fil du rasoir. Tout le monde a parfois l'impression de vivre un vrai cauchemar, et il n'y a aucune façon "normale" de s'en sortir. La normalité n'existe pas en tant que telle, Evie. C'est un concept relatif. Tu poursuis un mirage."




mercredi 31 juillet 2019

Bilan du mois de juin 2019 !





BoNjOuR !

Nous sommes fin juillet, non en septembre AHA, et je poste mon bilan de juin ! Serais-je en train de m'améliorer ?!? Ok, août arrive demain, mais tout de même, Y A DU PROGRES dans l'air ! (Qui m'offre un cookie comme récompense ? Ou alors juste comme cadeau d'amitié ? Autrement, on fait une party cookies ensemble, c'est plus fun !)

Commence la partie racontage-de-vie, votre moment préféré de l'article of course ! Les livres sont devenus secondaires, ma vie est mille fois plus trépignante ! Qu'ai-je donc fait de si intéressant durant ce beau mois de juin que la canicule a chatouillé allègrement ? J'ai regardé LUCIFER, série coup de coeur que je vous conseille encore et encore pour son humour, ses personnages (et acteurs qui jouent formidablement bien), l'intrigue (même si, parfois, les enquêtes policières peuvent lasser, mais ce n'est jamais pour longtemps car la vie de Lulu est aussi exaltante que la mienne, alors 0 ennui à l'horizon !), les musiques, les répliques... J'ai (ENFIN) regardé Les animaux fantastiques 2 : si l'univers me passionne toujours autant (la magie, POUDLARD, tout ça tout ça), l'absence de dialogues faisant réellement avancer l'intrigue est à pointer. Les personnages se cachent des informations pour mieux faire durer leur peine ou quoi ? Un peu déçue au niveau des longueurs et de cette non-communication. Autrement, l'histoire reste géniale et les effets spéciaux sont magnifiques ! J'ai hâte de voir la suite !!!

Pour rester dans cette ambiance "histoire sur écran", j'suis allée au cinéma voir Maquia when te promised flower blooms et AHHHHHHHHHHHHH... j'ai été émue, touchée, éblouie par l'histoire qui aborde le "presque massacre" d'un peuple, mais aussi et surtout, l'art de devenir, d'être maman. Suite à sa fuite, une jeune adolescente décide de garder un bébé qu'elle a trouvé au milieu d'une forêt, entouré de la mort des siens. On suit donc son cheminement dans son désir d'élever ce bébé malgré les difficultés. Maquia développe un tel amour pour son garçon, c'est wahou... Tellement fort, j'avais le coeur bouillonnant, puis il se passe PLEIN d'autres choses ; le cadre de l'histoire est très bien posé ! Un de mes nouveaux animés préférés, je vous le recommande VIVEMENT !!!







J'suis également allée voir Wonderland le royaume sans pluie où j'ai eu plein de belles cartes du film gratos !! L'histoire est sympa, les images très belles, les personnages ont chacun leur p'tit caractère, mais pas de coup de coeur en vue. Par contre, l'ambiance dans la salle était toute chaleureuse, on ne faisait que de rigoler (l'humour fait plaisir vouiiii) ! J'étais heureuse de partager un tel moment, même avec des inconnus, c'était fun !!!




A la fin du mois, j'ai succombé à la tendance Trinkets sans grande attente, et quelle agréable découverte : le début un brin cliché s'est effacé au profit de nombreux thèmes bien traités, de personnages approfondis, avec des épisodes qui s'enchainent tout seul ! 



Pour partir sur les études (et vite passer au point suivant), j'ai eu mes résultats annonçant la... validation de ma première année en sciences sociales !!! ChAmPaGnE (même si j'aime pas ça... disons plutôt MoJitO) ! Je ne sais toujours pas vers quelle direction me diriger pour la deuxième année, après il me reste encore le mois d'août pour réfléchir, mais boooon, faudrait que je me POSE et que j'y réfléchisse sérieusement (et pas en lisant ou regardant une série).



J'ai profité de juin pour voir les amies, me balader, jouer avec mes boules de poils d'amour (je vous ai déjà dit que je les aimais de tout mon être ?!?), faire un brunch végétarien (très bon !) vers Bellecour, manger au restaurant, fêter l'anniv de ma maman durant un week-end de fifou,... J'ai cru désespérer de ne pas trouver un job d'été, mais le destin un appel m'a sauvée ! En juillet, j'ai donc fait des ménages à la médiathèque de Bron, je vous raconterai dans le prochain bilan si vous êtes curieux de découvrir quelques astuces pour faire briller sol, mur, bureaux, wc ou étagère, au choix ihi.



J'ai reçu ma première box Mille et un livre mettant en valeur les fabuleux univers de Victor Dixen ! Même si je n'ai pas terminé la saga Phobos, j'aime d'amour les deux premiers tomes, et Cogito me fait vachement de l'oeil (même si je croise les doigts pour ne pas être déçue comme pas mal de personnes...). J'ai déballé le colis sur Insta, mais peut-être que je ferai un article ici aussiii pour vous (re)montrer tout ces goodies de ouf ! 



Excellente nouvelle : j'ai trouvé un nouvel appart pour faire une coloc avec une amie ! Petite vue sur les arbres du parc Parilly, j'espère que ce sera chouette !! Adieu la solitude et bonjour les soirées Netflix pizza en duo (réviser, c'est pas recommandé pour la santé, surtout par le docteur Léna) !




Maintenant, LIVRES. Vous pouvez vous arrêter là, le meilleur est terminé... Mais si l'envie de continuer vous prend, alors... heureuse lecture à vous !


On voit l'effet des vacances sur mon rythme de lecture : j'ai lu pas moins de 12 livres (oui oui, ce n'est pas un poisson d'avril), dont 10 romans et 2 BDs ! 


J'ai effectué 2 lectures communes (ou LC pour les intimes) de dingue, faut que j'en fasse plus souvent, j'aime TELLEMENT !!! Merci Mathilde, Esra et Dylan, quel plaisir d'avoir papoté de Percy Jackson ou des Gardiens des Cités Perdues en s'extasiant ou ronchonnant avec vous !


NB : Mon sommeil n'a point été mangé, dévoré, réduit en miettes par la lecture en commençant mes nuits (ou terminant mes journées) à 5 ou 6 heures du mat... La nuit, je dors comme un bébé, j'suis pas un vampire non mais ; l'ail, la verveine et le soleil sont très bien assimilés par mon corps ferme et musclé tel un moelleux brownie sortant du four !




COUPS DE COEUR !





Percy Jackson : Pour lire mon article élu aux Oscars des Chroniques pépites par le fantastique jury composé de ma formidable personne, c'est ICI !





Anansi Boys : ma première rencontre avec Neil Gaiman, et quelle réussite ! Je ne m'attendais pas à autant kiffer ses phrases, son humour, le développement de ses personnages singuliers, l'univers mythologique atypique, les liens à faire entre le début et la fin... C'est intelligent, surprenant, à savourer sans modération !




EXCELLENTES LECTURES !


Starcrossed, tome 1 : dans ma wish list depuis des lustres, il m'a crié de m'emporter avec lui lorsque je suis passée devant son étagère à la médiathèque... Et oh lala, les ingrédients avaient déjà de quoi me donner l'eau à la bouche : mythologie grecque, amour maudit impossible, héritage d'un passé lointain tumultueux, des relations qui prennent le temps de se nouer, actions et révélations étonnantes ! Puis mélangeons tout ça, ce qui offre une histoire addictive, difficilement reposable !!!! J'ai adoré ! Presque un coup de coeur...

Seul couac : la suite n'est pas traduite en français... Mais bon, je me suis faite à certains termes particuliers, alors ça devrait aller pour comprendre l'anglais ! Puis je veux savoir la suite et retrouver ces personnages géniaux, alors motivée motivée !!!





Vox : vous pouvez retrouver mon avis sur cette dystopie glaçante qui fait réfléchir en cliquant sur la couverture ! 





Quand l'amour s'en mail : ma chronique est en ligne. Une belle romance qui aborde des thèmes pas évidents à travers des personnages attachants, je recommande !




BONNES LECTURES !


La Magie de Paris, tome 3 : une trilogie de terminer, et voilà ! Un dernier tome qui envoie une bonne dose d'humour, de révélations fascinantes, toujours aux côtés de personnages chouettes à suivre !





Gardiens des Cités Perdues, tome 1 : hum, est-ce que je peux arriver à partager quelques traces de mon avis sans trop développer ? Essayons... Sachez que je suis mitigée : j'ai aimé tout en ayant été parfois frustrée. L'univers dévoilé recèle de mystères et m'a plu, mais au niveau de l'intrigue, des personnages, de l'action,... Le rythme est irrégulier : juste un exemple, Fitz (Dylan et Esra, mon effort est à noter !) est très présent au début et plus ou moins à la fin du roman, mais alors au milieu... Il s'est transformé en fantôme, a été mangé par un opossum ou a été envoyé sur le banc de la touche, je ne vois pas d'autres explications ! Les personnages sont mis sur le devant de la scène quand ça arrange on dirait, ce que j'ai trouvé très dommage. 

Je vais essayer de publier ma chronique avant la fin de 2019, soyez prêt(e)s ! (Quiiii a compris la merveilleuse référence ?!? Mangez une fraise si vous avez capté)





DUO ATTACHANT, MAGNIFIQUES DESSINS !


Charlotte et moi : une belle amitié avec un personnage à la recherche de son passé et un autre de son papa... Les dessins transmettent à merveille les émotions des personnages à travers des expressions finement dessinées. Des moments aussi émouvants que drôles sont imprimés, une histoire qui fait chaud au coeur avec une belle évolution des deux héros !





Voilà pour juin ! A voir si le bilan de juillet arrive avant la disparition d'août...
Des livres vous tentent-ils ? Avez-vous lu certains titres ? Sinon, qu'avez vous fabriqué lorsque la canicule se repliait dans son antre ?
Plein de bisous citronnés !!!