lundi 9 septembre 2019

Chronique : Désaccordée




Autrice : Joanne Richoux

Editions : Gulf Stream, collection Echos

Nombre de pages : 288 pages

Date de sortie : 5 septembre 2019

Prix : 16 euros

Résumé :

  "La nature était touffue dans les parages, luxuriantes. Les arbres arboraient un feuillage vert émeraude et ne ressemblaient en rien aux sapins du village. À ma gauche, une branche fleurie s’enroulait autour d’un tronc. L’écorce était lisse et satinée, de la couleur du caramel. Interloquée, je me suis approchée pour la caresser du bout de l’index. Plusieurs pétales se sont alors… tournés vers moi ? Non, j’avais dû frôler la branche ; les faire pivoter dans ma direction. Il était impossible que des plantes se tournent vers quelqu’un.


Violette, 17 ans, part en virée avec Maëva, Lucas et Alexis. Direction le château d'eau désaffecté de Saint-Crépin-l'Hermite, un endroit à la sinistre réputation. Quelques heures plus tard, elle ouvre les yeux. Elle est couchée face contre terre, au milieu d'une forêt sauvage. Ceux qu'elle rencontre portent des noms bizarres : Dièse, Trille, Sonate...

Telle Alice tombée de l'autre côté du miroir, la jeune fille aurait-elle atterri dans un univers à part ? 
Pourquoi tout le monde la confond avec une certaine Princesse Croche, disparue trois ans plus tôt ? Et qui est Arpège, ce garçon casse-coeur qui la dévisage ? Violette le sent, l'envers de ce décor féérique, c'est un danger de mort. 

Mais comment retrouver le chemin de la maison ?


UN ROMAN SENSUEL, MUSICAL ET EXUBÉRANT AUX PARFUMS ENVOÛTANTS."





Mon avis :

QUOI ?!!! Encore un roman signé Joanne Richoux ? (Tu n'as pas intérêt à me lancer un regard amorphe ou questionneur, toi-adoré-qui-lit-ces-mots-qui-font-BOUM, ou si c'est le cas, ouste petit zouzou, va découvrir la plume, les thèmes abordés, la beauté des phrases envoûtante de cette formidable autrice !) Mais non chez les éditions Sarbacane cette fois-ci, puisque Désaccordée a vu le jour chez Gulf Stream éditeur ! Accostage dans un nouveau genre, alors nouvelle maison d'édition ?! Si ce bijou ne m'a pas autant séduite (juste au niveau de quelques aspects, heiiiin, autrement, c'était effet rhum coco (un pur délice loin de donner le mal de mer, promis)) que les précédentes perles de Madame Richoux, j'ai tout de même partagé une incroyable épopée riche en sensation (ohhh ouiiii) aux côtés de Violette !
Un grand merci à Joanne Richoux et aux éditions Gulf Stream pour m'avoir transmis autant de frissons que d'étoiles, de merveilles dans les yeux !


J'ai partagé mes pensées en direct avec la chouette Eole !! Son avis est ici !


Dans un registre fantasy, Désaccordée nous emporte dans un nouveau monde onirique saisissant... mais pas dès les premières pages ! Avant que Violette rouvre les yeux dans un ailleurs fort étrange telle la fameuse et célèbre Alice, notre héroïne mène une vie d'adolescente peu exaltante (mis à part lorsqu'Alexis apparait dans les parages, chaleur, frissons, et rougeurs ne manquent pas de revêtir leurs plus beaux sabots ; qui harcèlera au mieux Violette ?... également assaillie par le tintamarre orchestré par son coeur au rythme de l'ébullition de ses chères hormones... Quel vacarme silencieux que suscite ce garçon). La tête dans les étoiles, le regard perdu au milieu des étoiles, Violette ne possède peut-être ni l'étoffe ni le courage d'une Katniss au premier coup d'oeil, mais l'aventure dans laquelle elle se retrouve propulser va lui donner les étincelles nécessaires pour s'embraser, se découvrir une volonté de fer pour faire face à des situations aussi fabuleuses qu'effroyables...



Le début admet quelques longueurs et laisse désirer l'instant T qui va bouleverser la vie de 
Violette, mais le cadre est ainsi posé sans chichi et permet de s'intégrer dans l'histoire sans difficulté. Entre irritation et ennui, j'ai moyennement accroché avec Violette que j'ai trouvé plutôt passive et peu dynamique... Sa force de volonté n'est pas flagrante, mais à partir du milieu de l'histoire, des découvertes et événements la rattrapent, elle s'enhardit et c'était un plaisir de la voir plonger dans la bataille, suivre ce qui lui paraissait juste en y mettant tout son coeur. Je comprenais ses réactions, mais au départ, son manque de pêche me navrait pour elle. Par contre, j'ai adoré son humour et ses réparties bien senties comportant parfois des références à la pop culture d'aujourd'hui au top !



Une boite à musique mise en marche, évanouissement et paf ! Violette atterrit dans un nouvel endroit fort mystérieux qui va autant lui faire tourner la tête que mettre ses sens sans dessus dessous. On découvre un lien étroit entre les êtres, la musique et la nature qu'offrent déjà en amont la magnifique couverture (quelle beauté !!!!!!) et le titre sur un plateau en argent (avec viennoiseries sortant du four, cookies moelleux, jus d'orange maison, bols de fruits et cappuccino onctueux (le rêveeeeee, pourquoi je me fais saliver moi-même ?!? Sorry guys, heureusement que je ne mets pas de photo en prime, sinon, je serais bonne pour recevoir des cailloux une souris d'ordi en pleine face...)) ! Un incroyable lyrisme s'échappe des pages pour s'entortiller autour de nous, pauvre (heureux !) lecteur emprisonné dans un filet de notes mots suaves...



Envoûtement. Je suis (encore !!!) tombée sous le charme de l'écriture de Joanne Richoux (fabuleuse magicienne, je lui décerne le premier prix haut la main !). Elle manie les mots, les assortis ensemble avec une dextérité renversante ! Les lieux, actions et émotions s'imposent dans notre esprit, dans notre corps et on goûte sans aucune retenue au pays des Muses... Euphorie exhibée, horreur dissimulée. Palpitations de vie qui donnent le vertige, on hallucine avec Violette devant ce décor de rêve où le cauchemar ne manque pas de soulever sa cape d'invisibilité lorsque les masques tombent... Un livre qui devient film...



L'autrice joue avec nos les cinq sens (une de ses marques de fabrique sans conteste !) en appliquant à l'histoire de multiples saveurs, senteurs, images, bruits et frémissements stimulants ! Le souffle coupé, l'esprit assommé par toutes ces perceptions ou bien parti à l'exploration de ces contrées lointaines, je me suis abandonnée à cette lecture avec une joie indissimulable... Puis remarquer des éléments chers à l'auteure (comme l'orage, la pluie, les souvenirs) durant des moments clés ; accompagnés de paroles de musique allant parfaitement avec le mouvement donné, en cours ; mis en scène avec fougue, passion et amour... Frissons garantis, battement de coeur envolé.



Vous avez compris : incontestable coup de coeur pour cette plume foisonnante qui ébranle, qui se délecte comme une glace (trois boules pour moi : cookie, framboise et noix de coco !) sous un Soleil de 40 degrés, qui déploie notre imaginaire d'une main de maître ! En lisant les métaphores, personnifications et comparaisons qui accompagnent notre avancée dans le monde des Muses, j'me suis souvent arrêtée pour penser : "ça, c'est du génie et parfaitement appréhendable !" 



Fragrance chèvrefeuille ou noisette, vieux livre ? Si j'ai craqué pour le mystérieux Dièse au passé poignant, un peu distant mais protecteur, et sa moto sauvage, j'ai moins accroché au premier coup d'oeil au charismatique Arpège aux yeux rieurs... Coup de foudre éclair, les étincelles s'embrasent trop vite entre lui et Violette (au traumatisme vite évincé). Une romance intense qui offre tout de même des frémissements... Joie de voir Violette aussi vivante, l'amour entoure l'être de crépitements, de douces lueurs flamboyantes... J'avoue qu'au fil des entrevues signées Arpège, mon coeur s'emballait, riait de ses gestes, regards et paroles espiègles !



Dommage que l'histoire ne compte pas un nombre de pages plus élevé ! Ainsi, les personnages auraient pu être davantage étoffés, la fin plus approfondie... J'aimais tellement que j'en voulais encore et encore !!! 


Petite pensée à l'adorable Sonate, papillonne papillonne...




Pour conclure, j'ai envie de relire ce roman en embaumant la pièce, mes vêtements de chèvrefeuille... Voilà, c'est dit, puis en mangeant de délicieuses crêpes car (j'suis gourmande) lire une histoire qui charme, ça creuse !



UN BONUS ?!!! Voici deux interviews révélatrices de sombres chouettes secrets, et de projets que j'ai hâteeeeee de ... ICI et ICI !





Une excellente lecture pour un monde, une nature et une plume fascinants !








- Et alors ? Ce n’est pas grave, embrasser. C’est comme courir, respirer ou chanter…
 - N’importe quoi. Moi, je refuse d’être pas grave. Je ne veux pas être l’un de tes caprices, OK ? 

- Ce n’est pas un caprice de respirer ou d’embrasser. Ça permet de rester en vie. 

- Tu peux avoir n’importe quelle fille. Pourquoi moi ? 

Il m’a simplement envoyé un sourire, si large que j’ai discerné un pétale entre ses molaires. Puis ses traits se sont faits solennels, durs. Il a haussé les épaules, et presque immédiatement après, un second sourire lui a réduit les yeux. Plus tendre, celui-là ; enfantin.
Tomber amoureuse, c’est aussi simple que ça : une succession de gestes et de mimiques qui s'empilent dans le cœur. "






7 commentaires:

  1. Honte à moi : je n'ai toujours rien lu de cette auteure alors que toi et une amie en parlez avec la même passion/admiration ! xD
    Il va falloir que je m'y mette un jour ! En tout cas, c'est sacrément tentant !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je t'avoue que je ne suis pas fan de la couverture, et en plus le résumé ne me tente pas! Je ne pense pas lire celui ci :(

    RépondreSupprimer
  3. Même si ce roman semble avoir quelques défauts, je m'en fous et je le piquerai à la médiathèque car juste cette comparaison avec Alice a de quoi me séduire ! 😍 De plus à mon plus grand regret, je n'ai lu qu'un seul roman de Joanne Richoux (oui, je sais, c'est minable mais j'ai kiffé alors ça compte, non ? 😅) !
    Merci pour cette découverte à la jolie couverture !

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai qu'elle est belle cette couverture ♥_♥
    Et tu as du bol, déjà j'ai bu un chocolat chaud tout à l'heure donc j'ai pas trop faim, mais en plus j'aime pas le cappuccino donc ça m'a moins tenté disons x)
    Et sinon, pour revenir à ta lecture, je me sentais bien emballée, mais en fait j'ai un peu peur que les romances soient un peu trop présentes pour moi T_t

    RépondreSupprimer
  5. La couverture est magnifique, le résumé m'accroche totalement, j'espère vraiment pouvoir le lire un de ces jours, avec ton avis, il a l'air encore plus extraordinaire ^^

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout mais la couverture m'a tout de suite attirée !

    RépondreSupprimer
  7. La couverture est vraiment belle!!! *-*
    Je l'ai vu pas mal passer le jour de sa sorti et je dois dire que le résumé me tente beaucoup. Il a l'air vraiment pas mal du tout!

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire fait toujours plaisir♥
Merci pour ton passage !